ALP220513-0807-raffin.jpg
Raffin.jpg

Christian Raffin

Christian Raffin est né en 1957, au pied des Alpes, en Isère.

Enfant solitaire et taciturne, il développe très tôt une passion pour l’art et, plus particulièrement, pour le dessin. Adolescent, les contingences de la vie le poussent à soumettre sa sensibilité artistique à des études techniques. Après avoir obtenu son diplôme d’ingénieur, il s’installe deux ans en Tunisie, où il se consacre, notamment, à la photographie. S’imprégnant de liberté et de soleil, il y reprend une dernière fois son souffle avant de se laisser capturer par une vie dont il pressent déjà qu’elle l’étouffera. De retour, il fait en effet carrière pour plusieurs années dans l’industrie. Malgré un quotidien aux antipodes de ses préoccupations profondes, il ne se tourne jamais de sa passion première: le dessin. Il renoue parfois avec lui de brefs contacts, toujours indécis, mais suffisants pour laisser germer cette fleur rare qui finira par éclore.

Influencé par diverses rencontres humaines et artistiques, il se dirige finalement vers la peinture à l’huile. S’inspirant tout d’abord de différents artistes, de Van Gogh à De Staël en passant par Dali, il étudie les formes et les couleurs, apprend à apprivoiser ses sensations. Il capte des instants de la vie quotidienne avec une prédilection pour les villes, les personnages, les couples la jeunesse. Son style au trait subtil et précis s'accompagne de couleurs vives ce qui donne une grande modernité à ses tableaux.

Puis tout naturellement sa sensibilité se tourne aussi vers la sculpture. Il met en forme ses personnages qui s'échappent de ses peintures. Il est très attiré par ces silhouettes longilignes. Il utilise alors du plâtre ou du ciment qu'il dépose sur une armature en fer, préfère mettre de la matière plutôt qu'en enlever, et travaillant aux couteaux. Ses statues restent en état ou sont peintes en acrylique avec un vernis de protection.